|

Popoteurs et papoteurs

La tarte aux fruits au goût de vacances, la viande rôtie des dimanches, le plat épicé qui dit d’où on vient, la confiture aux parfums d’ailleurs…
Au fil des participations, vous découvrirez ici les petites et grandes histoires des recettes et de celles et ceux qui les ont transmises.

Voici un exemple avec "La recette des crêpes de ma grand-mère" :
 


Les crêpes de ma grand-mère

Pour une dizaine de crêpes :
- 3 œufs
- 125g de farine
- Eventuellement 1 à 2 sachets de sucre vanillé
- ½ litre de lait
- Eventuellement du rhum

Mélanger les ingrédients les uns après les autres, petit à petit.
Mettre une louche de pâte dans une poêle bien chaude et beurrée.
Après quelques minutes de cuisson, retourner la crêpe à l’aide d’une spatule.
Après quelques minutes de cuisson, déposer la crêpe dans une assiette.
Pour une meilleure crêpe, la manger chaude, à la sortie de la poêle, nature ou garnie de confiture, de miel, de pâte de cacao, de sucre, de citron…
Se relayer les un.e.s les autres à la cuisson et à la dégustation.


La recette qui me suit depuis toujours, c’est celle des crêpes de ma grand-mère.
C’est elle qui compose la première page de mon carnet de recettes. C’en est peut-être aussi la plus simple. Et pourtant, jamais une autre recette de crêpe ne l’a égalée ! Ce n’est pas faute d’avoir goûté les crêpes du camion à crêpes sur le marché breton, celles de la machine à crêpe de la boulangerie brestoise, celles des brasseries parisiennes, qui réchauffent au cœur de la ville et de l’hiver… J’ai même goûté les crêpes faites avec cœur par mes amies qui elles-mêmes détenaient leurs recettes de leur famille…
Mais les crêpes de ma grand-mère ont une légèreté inégalée, elles sont à la fois croustillantes et moelleuses, elles sentent la juste gourmandise. Elles ont le goût des mardis soirs chez mamie, des confitures maison, et du beurre-sucre avec toujours un peu trop de beurre, et de sucre. Ces crêpes, je les ai déjà fait goûter à mon petit, et elles nous accompagneront toute notre vie.